Le lancement de Google Bard, l’agent conversationnel alimenté par l’IA

Le chatbot Bard de Google a récemment attiré l’attention en tant qu’agent conversationnel alimenté par l’intelligence artificielle (IA). En utilisant des technologies avancées telles que le modèle de langage LaMDA et le réseau de neurones artificiels Transformer, Bard s’appuie sur l’analyse du langage naturel pour générer des recommandations personnalisées. Allons découvrir davantage sur cet outil de Google.

Qu’est-ce que le chatbot Google Bard ?

Bard est un chatbot expérimental développé par Google, qui se présente sous la forme d’un service de chat conversationnel basé sur l’intelligence artificielle (IA). Son objectif principal est de fonctionner de manière similaire à ChatGPT, mais avec la particularité que le service de Google récupère ses informations à partir du web. Vous pouvez d’ailleurs accéder à son site d’origine.

Dans le meme genre : Les SSII en pleine expansion à Paris

Quand Google a-t-il annoncé l’arrivée de Bard ?

Google a annoncé l’existence de Bard le 6 février, par le biais d’une déclaration de Sundar Pichai, le PDG de Google et d’Alphabet. Bien que Bard ait été une toute nouvelle lors de cette annonce, lors de son lancement, le service de chat IA était alimenté par le modèle de langage de Google pour les applications de dialogue (LaMDA), qui avait été dévoilé deux ans auparavant.

Quel est le fonctionnement de Google Bard ?

Google Bard est alimenté par PaLM 2, le modèle de langage le plus avancé et puissant développé par Google, qui a été présenté lors de la conférence Google I/O 2023. PaLM 2 est une version améliorée de PaLM, lancée en avril 2022, permettant à Bard :

Lire également : Comment gagner de l'argent en postant des vidéos sur YouTube ?

  • D’atteindre un niveau de performance plus élevé
  • D’être plus efficace 
  • De corriger les problèmes rencontrés précédemment

La version initiale de Bard utilisait une version allégée du modèle LaMDA, qui nécessitait moins de puissance de calcul, permettant ainsi de le déployer à un plus grand nombre d’utilisateurs.

LaMDA est basé sur l’architecture de réseau neuronal Transformer, développée par Google et rendue open-source en 2017. Il est intéressant de noter que GPT-3, le modèle de langage utilisé par ChatGPT, a également été construit sur l’architecture Transformer, selon les informations fournies par Google.

Il faut savoir que le chatbot a présenté certaines failles lors de son utilisation, notamment en matière de réponses aux questions basiques et de temps d’attente plus longs. Mais Bard reste encore en phase de développement et devrait donc s’améliorer.

Qui peut accéder à Google Bard ?

Lors de la conférence Google I/O, le géant de la technologie a annoncé que Bard ne nécessiterait plus de liste d’attente et serait ouvert au grand public. La liste d’attente précédente de Google Bard a été ouverte le 21 mars 2023, accordant progressivement un accès limité aux utilisateurs aux États-Unis et au Royaume-Uni.

Dans quelles langues Bard est-il disponible ?

Toujours lors de la conférence Google I/O, Google a annoncé que Bard prendra en charge le japonais et le coréen, et qu’il est en bonne voie pour prendre en charge 40 autres langues dans un proche avenir.

Comments are closed.